RDC : Jean Marc Kabund exclu de l’UDPS

Kabund
Kabund
Crédit: Kabund

31 janvier 2022 à 18h48 par Myriam Iragi /Africa Radio Kinshasa

En RDC, après l’exclusion de Jean Marc Kabund, président par intérim de l’UDPS et par ailleurs premier vice-président de l’assemblée nationale, on s’interroge sur les conséquences pour la majorité à la chambre basse du parlement  et  pour le parti  présidentiel. Celui qui assurait depuis 2019 l’intérim du président  Félix Tshisekedi à la tête de cette formation politique a été destitué par son parti. Une décision annoncée samedi après des semaines de crise.

 
Après deux semaines d'agitation et de multiplication des déclarations de soutiens et de pourfendeurs de Jean Marc Kabund, la commission de discipline du parti présidentiel a finalement tranché samedi. Jean-Marc Kabund à qui il est reproché entre autres des faits d’escroquerie, corruption et extorsion dans les nominations aux postes de l'État ainsi que l'agression répétée contre les éléments de la garde républicaine”, a été définitivement exclu de l’UDPS.
 
Jean-Marc Kabund est une figure de l’UDPS, il en assurait la présidence par intérim en remplacement de Félix Tshisekedi après son élection à la tête de la RDC en 2019. Premier vice président de l’assemblée nationale, il a été au cœur des manœuvres et négociations qui ont conduit à la mise en place de l’Union Sacrée, la coalition qui donne la majorité parlementaire au président.
 
A un an de la présidentielle pour laquelle le président Félix Tshisekedi devrait se représenter, cette crise au sein de son parti pourrait laisser des traces.
 
L’analyste politique et coordonnateur de la dynamique des politologues de la RDC Christian Moleka, pense que les dissensions qu’entraineront indubitablement l’exclusion définitive de Jean Marc Kabund du parti présidentiel, pourraient être rapidement contenues et maitrisées, mais cela dépendra du profil de celui qui sera désigné pour remplacer le chef du parti exclu.
 
En rappel, la crise est née d'un incident qui a opposé les policiers commis à la garde de Jean-Marc Kabund à la garde républicaine.
Jean Marc Kabund exclu de l’UDPS