Sécurité alimentaire: prêt de 130 millions USD de la Banque mondiale à la Tunisie

AFRICA RADIO

29 juin 2022 à 11h06 par AFP

La Banque mondiale (BM) a annoncé mercredi l'octroi d'un prêt de 130 millions de dollars à la Tunisie pour l'aider à faire face à l'impact de la guerre en Ukraine sur la situation alimentaire dans le pays.

Cette annonce survient une semaine après que le Fonds monétaire international (FMI) s'est dit disposé à entamer des négociations pour mettre en place un programme d'aide en faveur de la Tunisie, en proie à une grave crise financière et politique, conditionné à la mise en oeuvre de réformes. Le prêt de la Banque mondiale est "destiné à atténuer les répercussions de la guerre en Ukraine sur la situation alimentaire", a indiqué l'institution financière internationale dans un communiqué Il permettra "de financer les importations de blé tendre qui sont vitales pour le pays et de fournir un soutien d'urgence pour couvrir les importations d'orge pour la production laitière et les besoins en semences des petits exploitants agricoles", a ajouté la BM Cette aide s'inscrit dans le cadre d'un projet de la BM dans le cadre "d'un programme coordonné d'intervention d'urgence mené en collaboration avec plusieurs bailleurs de fonds (Banque européenne pour la reconstruction et le développement, Banque européenne d'investissement et Union européenne) et dont le but est de soutenir à court terme l'importation de blé pour assurer l'accessibilité au pain des populations pauvres, d'orge pour l'élevage, et d'intrants agricoles pour la production céréalière nationale", selon le communiqué. "La Tunisie est confrontée à un choc sévère de l'offre et de l'approvisionnement en céréales dû à des difficultés d'accès aux marchés financiers et à la hausse des cours mondiaux qui ont entamé sa capacité à se procurer des céréales importées", a expliqué dans le communiqué Alexandre Arrobbio, responsable des opérations de la Banque mondiale pour la Tunisie. La BM a relevé que la Tunisie était "particulièrement vulnérable" aux perturbations sur le marché mondiale causées par la guerre menée par la Russie en Ukraine. "En 2021, le pays a réalisé 60 % de ses importations de blé tendre et 66 % de ses importations d'orge avec la Fédération de Russie et l'Ukraine", a souligné le communiqué.