Sénégal: un député écroué pour "association de malfaiteurs"

Par AFP

AFRICA RADIO

Un député sénégalais a été inculpé et écroué mardi à Dakar pour notamment "escroquerie et association de malfaiteurs" dans une affaire de trafic présumé de passeports diplomatiques, a-t-on appris auprès de son avocat.

El Hadji Mamadou Sall, député membre de l'Alliance pour la République (APR), le parti présidentiel, a été convoqué mardi par un juge d'instruction du tribunal de grande instance de Dakar qui "lui a notifié son inculpation pour association de malfaiteurs, escroquerie, blanchiment de capitaux, faux et usage de faux et décerné un mandat de dépôt", a affirmé à l'AFP Me Antoine Mbengue. M. Sall et un autre député, Boubacar Biaye, également membre du parti au pouvoir, sont soupçonné d'avoir monnayé leurs services pour permettre à des individus d'obtenir des passeports diplomatiques. A la demande du juge, l'Assemblée nationale avait levé le 9 novembre leur immunité parlementaire. "Seul M. Sall a été convoqué ce matin par le juge d'instruction qui continue de mener l'instruction pour ce qui concerne M. Biaye", a indiqué à l'AFP Me Mbengue, qui défend également ce dernier. Les détenteurs d'un passeport diplomatique sont, entre autres avantages, dispensés de visa pour se rendre dans les pays qui ont signé un accord de dispense de visa avec le Sénégal. Parmi ces pays figurent plusieurs pays membres de l'Union européenne. Selon des éléments de l'enquête publiés dans la presse, les deux députés sont soupçonnés d'avoir joué les époux ou les pères grâce à des pièces d'état civil frauduleuses, permettant à leurs conjointes ou leurs enfants fictifs d'obtenir eux aussi un passeport. Un commerçant présenté comme le cerveau présumé de ce réseau est en prison depuis le 13 septembre.