Soudan du Sud: l'ONU a besoin de 426 M USD d'urgence pour éviter une grande famine

AFRICA RADIO

14 juin 2022 à 10h21 par AFP

L'ONU a un besoin urgent de 426 millions de dollars pour éviter que des pans entiers de la population du Soudan du Sud ne plongent dans la famine, a mis en garde mardi la responsable pays du Progamme alimentaire mondial.

"Nous sommes déjà en crise, mais nous avons besoin de reprendre la distribution d'aide dans les zones où nous avons été obligés de la suspendre pour éviter que les gens ne sombrent dans la famine, et pour ce faire nous avons besoin de 426 millions de dollars sur les six prochains mois", a déclaré Adeyinka Badejo. Faute de fonds suffisants, le PAM a été forcé de suspendre la distribution de nourriture à 1,7 million de personnes depuis le mois d'avril. "Le PAM avait prévu d'apporter une assistance alimentaire à 6,2 millions de personnes en 2022, mais face à des besoins humanitaires croissants et des fonds insuffisants, nous avons dû prendre la douloureuse décision de suspendre l'aide pour 1,7 million de personnes", qui souffrent de sévères formes d'insécurité alimentaire, a souligné la responsable du PAM basée à Juba, par visioconférence. "Nous sommes déjà en crise mais nous essayons de faire en sorte qu'elle ne devienne pas explosive", a-t-elle souligné. Même là où le PAM continue les distribution "une majorité des gens ne reçoit que 50% du panier alimentaire, qui ne fournit donc que 50% des 2.100 kilocalories dont un adulte a besoin par jour pour mener une vie productive", a souligné la responsable. Plus jeune pays du monde, le Soudan du Sud connaît une instabilité chronique depuis son indépendance du Soudan en 2011. Entre 2013 et 2018, il a sombré dans une sanglante guerre civile entre les ennemis jurés Riek Machar et Salva Kiir, qui a fait près de 400.000 morts et des millions de déplacés. Un accord de paix signé en 2018 a débouché sur un partage du pouvoir au sein d'un gouvernement d'union nationale investi en février 2020, avec M. Kiir au poste de président et M. Machar comme vice-président. Mais il reste largement inappliqué, en raison notamment de querelles persistantes entre les deux rivaux.