Soudan du sud: plus de 600.000 personnes touchées par des inondations massives

7 octobre 2021 à 15h06 par AFP

AFRICA RADIO

Des inondations massives ont affecté au moins 623.000 personnes au Soudan du sud, contraignant de nombreux habitants à fuir leur maison, une situation aggravée par les violences en cours dans le pays, a alerté jeudi l'agence humanitaire de l'ONU (Ocha).

Des pluies torrentielles ont fait déborder les rivières, inondé des maisons et des fermes dans huit des dix Etats du pays, selon une note de l'Ocha. Des secouristes utilisent canoës et bateaux pour atteindre les populations isolées; deux-tiers des personnes situées dans les zones affectées risquent de connaître la famine en raison d'un bond des prix alimentaires de 15% depuis août, a ajouté l'agence onusienne. "Les écoles, maisons, infrastructures de santé et sources d'eau sont inondées, affectant l'accès de la population aux services de bases", a-t-elle dit. Certaines familles ont pu fuir leurs maisons pour rejoindre la capitale Juba tandis que d'autres ont trouvé refuge dans des abris de fortune le long d'autoroutes, emportant les rares biens qu'ils ont pu sauver des inondations. Dans certaines parties du pays, les violences intercommunautaires ont contraint des dizaines de milliers de personnes à quitter leurs maisons, compliquant les efforts des secours pour venir en aide aux habitants. Les équipes de l'ONU ont ainsi des difficultés à apporter de l'aide dans l'Etat du Warrap (nord-ouest) en proie à des violences ethniques, et aujourd'hui touché par une épidémie de rougeole. L'année dernière, des inondations record avaient affecté quelque 700.000 personnes sur une population totale de 11 millions d'habitants. Parmi les personnes alors déplacées, quelque 100.000 ne sont toujours pas rentrées chez elles, selon Ocha. Le mois dernier, Ocha avait alerté sur une réduction de ses moyens, soulignant n'avoir reçu que 54% des 1,7 milliard de dollars (1,4 milliard d'euros) nécessaires au financement des programmes dans le pays. Les réductions budgétaires ont par ailleurs forcé le Programme alimentaire mondial (PAM) de l'ONU à suspendre l'aide alimentaire pour plus de 100.000 déplacés au Soudan du Sud, a affirmé début septembre cette agence, qui s'inquiète de nouvelles réductions. Depuis qu'il a obtenu son indépendance du Soudan en 2011, le plus jeune pays du monde est en proie à une crise économique et politique chronique et peine à se remettre de la guerre civile, qui a fait près de 400.000 morts et quatre millions de déplacés entre 2013 et 2018. Plus de 82% des habitants du Soudan du Sud vivent sous le seuil de pauvreté, selon la Banque mondiale, et 60% de sa population souffre de la faim causée par les conflits, sécheresses et inondations.