Soudan: le chef de l'ONU exhorte l'armée à la restauration du gouvernement de transition

Par AFP

AFRICA RADIO

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, s'est entretenu jeudi par téléphone avec le chef de l'armée soudanaise le général Abdel Fattah al-Burhane, l'exhortant à restaurer le gouvernement civil de transition plus d'une semaine après le coup d'Etat.

M. Guterres a dit son soutien à "tous les efforts visant à la résolution de la crise politique au Soudan et à la restauration urgente de l'ordre constitutionnel et du processus de transition soudanais", selon un communiqué. Il a appelé l'armée à la libération de dirigeants civils arrêtés, notamment le Premier ministre soudanais Abdallah Hamdok, en résidence surveillée depuis le putsch il y a une dizaine de jours. Quelques minutes après la diffusion du communiqué de l'ONU, le général Abdel Fattah al-Burhane, a ordonné la libération de quatre ministres soudanais détenus, d'après la télévision d'Etat. L'appel du chef de l'ONU intervient après celui des Etats-Unis, de l'Arabie saoudite, des Emirats arabes unis et du Royaume-Uni lancé la veille, exigeant la "restauration immédiate" du gouvernement civil renversé par l'armée à Khartoum. M. Burhane, qui dirigeait de facto le pays depuis 2019 et la chute de l'ancien président Omar el-Béchir, a dissous le 25 octobre le gouvernement, arrêté les dirigeants civils et déclaré l'état d'urgence dans le pays. Depuis, le Soudan, englué dans le marasme politique et économique, est à l'arrêt entre militaires intransigeants et manifestants anti-putsch.