Soudan: le Royaume-Uni commence à évacuer ses ressortissants

AFRICA RADIO

25 avril 2023 à 15h36 par AFP

Le Royaume-Uni a commencé mardi à évacuer du Soudan ses ressortissants par avion militaire, à la faveur du cessez-le-feu de 72 heures conclu dans le pays entre les belligérants.

Un premier vol est parti et "au moins deux autres doivent suivre" d'ici à mercredi, a déclaré mardi après-midi le porte-parole du Premier ministre Rishi Sunak, ajoutant toutefois que des changements pourraient intervenir. Londres anticipe l'évacuation de 2.000 ressortissants qui ont signalé aux autorités vouloir être évacués du pays. Critiqué pour sa lenteur à agir quand d'autres pays avaient déjà organisé des opérations d'évacuation, le ministère britannique des Affaires étrangères avait indiqué mardi matin que les vols seraient "ouverts à tous les Britanniques ayant un passeport et la priorité sera donnée aux familles avec enfants et/ou aux personnes les plus âgées ou avec un problème de santé". Les avions décolleront de l'aérodrome Wadi Saeedna, qui se trouve à l'extérieur de la capitale Khartoum, avait ajouté le ministère, demandant aux candidats au départ de se rendre "dès que possible" sur place pour pouvoir embarquer. Ne peuvent être évacués que les titulaires d'un passeport britannique et leur conjoint et/ou enfants autorisés à entrer sur le territoire britannique, a précisé le ministère des Affaires étrangères. Les passagers seront dans un premier temps acheminés jusqu'à une base de la Royal Air Force à Chypre, d'où un premier avion est parti vers le Soudan, avant de pouvoir regagner le Royaume-Uni, selon Downing Street. "Je rends hommage aux forces armées britanniques, aux diplomates et aux agents des douanes pour mener cette opération complexe", a déclaré sur Twitter Rishi Sunak qui, selon son porte-parole, a décidé lundi tard dans la soirée de lancer l'opération. Les autorités britanniques ont entamé cette évacuation peu après l'entrée en vigueur du cessez-le-feu de 72 heures, conclu sous l'égide des Etats-Unis après 10 jours de combats qui ont fait plusieurs centaines de morts et provoqué un exode massif. Face à la dégradation de la situation dans le pays, Londres a déjà évacué dimanche le personnel de son ambassade et leurs familles, mais faisait face à des critiques sur la gestion de ses autres ressortissants coincés dans le pays. mhc-spe/gmo/mba [object Object]