Soupçons de meurtre contre un soldat britannique: le Kenya relance l'enquête

Par AFP

AFRICA RADIO

La police kényane a annoncé lundi relancer l'enquête sur la mort en mars 2012 d'une Kényane dont le corps a été retrouvé dans une fosse septique après avoir été vue vivante pour la dernière fois avec un soldat britannique.

Agnes Wanjiru, 21 ans, avait été découverte morte à Nanyuki, ville du centre du Kenya où l'armée britannique dispose d'un camp d'entraînement. Dans son édition du 23 octobre, l'hebdomadaire britannique Sunday Times a révélé que, selon plusieurs militaires britanniques interrogés, un soldat avait avoué le soir-même à ses camarades avoir tué la jeune femme et leur avait montré le corps, qu'il avait jeté dans une fosse septique derrière l'hôtel où ils se trouvaient. Le meurtre a été dénoncé à la hiérarchie militaire qui n'a pas donné suite, affirment plusieurs des militaires britanniques cités par l'hebdomadaire. Une enquête avait été lancée en 2019 au Kenya, sans aucun résultat public connu. "J'ai demandé à la Direction des enquêtes criminelles de relancer l'affaire et de réunir toutes les preuves et les témoignages disponibles et de veiller à ce que l'affaire se conclue devant un tribunal", a déclaré le chef de la police kényane Hilary Mutyambai sur Twitter. "J'appelle également le gouvernement britannique à collaborer avec nous pour conclure l'affaire et administrer la justice", a-t-il écrit. Le ministère britannique de la Défense a déclaré dans un communiqué que "le Royaume-Uni est prêt à appuyer toutes les demandes, comme nous l'avons fait depuis le premier jour". L'ambassadrice britannique au Kenya, Jane Marriott, a exprimé le mois dernier "son indignation et sa préoccupation" au sujet de la mort d'Agnes Wanjiru, assurant d'une "pleine coopération" à une enquête kényane. Depuis l'indépendance du Kenya en 1963, l'ancienne puissance coloniale britannique a conservé une base, l'Unité de formation de l'armée britannique au Kenya (BATUK), dans les faubourgs de Nanyuki, à environ 150 kilomètres au nord de la capitale Nairobi. Sa présence alimente l'économie locale, mais a également été source de controverses. La question de la compétence sur les soldats britanniques qui enfreignent la loi kényane a été l'objet de plusieurs différends entre Londres et Nairobi, et d'autres incidents ont également créé des tensions localement. ho/np/gd/sva/jhd [object Object]