Tchad : Le budget du Conseil national de transition critiqué

Par Stanyslas Asnan - Africa Radio N’Djaména

Ndjamena cnt

Au Tchad, le projet de budget du Conseil national de transition (CNT) estimé à 8.9 milliards de francs Cfa, près de 14 millions d’euros suscite de vives critiques. En ligne de mire, le président du parlement provisoire Haroun Kabadi. Le président de l’Union nationale pour le développement et le renouveau (Undr) Saleh Kebzabo, ancien leader de l’opposition et dont le parti est entré dans le gouvernement de Transition, parle d’un scandale d’Etat.

Dans le projet de budget estimé à 8.9 milliards de francs Cfa qui circule sur la toile, la direction du budget et de la comptabilité du Conseil national de transition (CNT) souhaite acheter 145 véhicules dont le coût est estimé à 6540.000.000, environ  2.515.229,61 euros. Le prix de chaque véhicule varie entre 35 et  85 millions de francs Cfa.

Le projet prévoit également l’acquisition de 120  ordinateurs au  prix unitaire estimé de 1,4 million francs Cfa, de 60 imprimantes de 200.000 à  400.000 francs Cfa chacun  et bien d’autres équipements.

Dans le même document, les indemnités parlementaires, salaires et autres frais accessoires des conseillers et du personnel sont chiffrés à 1,29 milliard de francs Cfa. 

Des chiffres qui ont suscité des virulentes critiques des tchadiens sur les réseaux sociaux. Le porte-parole de la plateforme de contestation contre la junte militaire Wakit Tama, dénonce  un  budget  exorbitant. Me Max Loalngar.

Le président de l’UNDR, ancien principal parti de l’opposition désormais entré dans  le gouvernement de transition, parle   dans un  tweet d’une « véritable entreprise de pillage à ciel ouvert qui se met en place au CNT ». Saleh Kebzabo ajoute  que  ce budget est un « vrai scandale d’Etat ».

Nous avons tenté en vain  de joindre le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement Abderamane Koulamallah pour répondre  ces critiques.

Le Conseil militaire de transition qui fait office de parlement provisoire est constitué de 93 personnalités désignées le 24 octobre dernier par le président de la junte militaire au pouvoir.

Tchad : Le budget du Conseil national de transition critiqué