Tentative d'attaque à l'arme blanche contre des policiers à Tunis

Par AFP

AFRICA RADIO

Un homme a tenté d'attaquer vendredi avec un couteau et une hache des policiers devant le ministère de l'Intérieur à Tunis avant d'être "immobilisé" par des tirs de balles en caoutchouc, ont indiqué des témoins et la police à l'AFP.

"Il avait un couteau dans une main et une hache dans l'autre et il courait vers l'entrée du ministère (de l'Intérieur) en criant Allah Akbar" (Dieu est le plus grand, en arabe), a raconté un policier, qui était sur place. Selon la même source, cet "extrémiste cherchait à attaquer les policiers qui étaient devant le ministère". "Il était à une cinquantaine de mètres du ministère, des policiers ont jeté des barricades sur lui mais l'homme continuait à courir et à menacer des policiers avec son couteau et sa hache", a indiqué Lotfi, un témoin. Contacté par l'AFP, le ministère de l'Intérieur n'était pas encore en mesure de donner de détails. Une vidéo filmée par des témoins que l'AFP a pu visionner montre un homme barbu âgé d'une trentaine d'années courir vers l'entrée du ministère et des passants paniqués qui demandent à la police de lui tirer dessus. L'homme a été immobilisé par des tirs avec des balles en caoutchouc de la police, a indiqué à l'AFP un agent de police. Il a été transporté dans un hôpital de Tunis, a-t-il ajouté. A la suite l'incident, la présence policière a été renforcée autour du ministère, a constaté l'AFP. Depuis la révolution de 2011 qui a chassé le dictateur Zine el Abidine Ben Ali, et après des tentatives de manifestants d'accéder au ministère de l'Intérieur, des barricades ont été érigées pour protéger le bâtiment. Cet incident intervient alors que le pays est secoué par une profonde crise politique, notamment après la décision du président Kais Saied le 25 juillet de s'arroger les pleins pouvoirs.