Tigré: une force régionale se retire d'une ville-clé conformément à l'accord de paix (armée éthiopienne)

AFRICA RADIO

12 janvier 2023 à 20h51 par AFP

Une force régionale ayant soutenu la gouvernement fédéral éthiopien contre les rebelles du Tigré s'est retirée d'une ville stratégique de cette région du nord de l'Ethiopie, conformément à l'accord de paix, a indiqué jeudi l'armée éthiopienne.

"Aujourd'hui, la force spéciale Amhara, qui avait entrepris une mission nationale avec l'armée, a quitté la région de Shire conformément à l'accord de paix" signé en novembre entre Addis Abeba et la rébellion, a précisé l'armée éthiopienne dans un communiqué posté sur Facebook. Ce retrait intervient, a précisé l'armée, après que les rebelles tigréens ont commencé à rendre leurs armes lourdes, point-clé de l'accord de paix visant à mettre un terme à ce conflit meurtrier. Cet accord prévoit en effet que les forces étrangères et celles ne faisant pas partie de l'armée se retirent du Tigré "simultanément" au désarmement des forces rebelles. Les habitants et les travailleurs humanitaires ont rapporté la présence des forces Amhara et des troupes érythréennes dans Shire comme dans d'autres régions de Tigré, les accusant de meurtres, viols et pillages. Un retrait des militaires érythréens, qui ont joué un rôle important dans la guerre en soutenant les forces éthiopiennes, a longtemps été une exigence des rebelles du Tigré et des pays occidentaux. Mais l'accord de paix signé à Pretoria ne mentionne pas spécifiquement l'armée érythréenne. Gouvernement éthiopien et rebelles tigréens ont signé le 2 novembre un accord mettant fin à une guerre qui a ravagé durant deux ans le nord de l'Ethiopie, faisant plus de deux millions de déplacés et plongeant la région dans une profonde crise humanitaire. Le bilan des morts et blessés de la guerre est inconnu. str-txw/cpy/dth [object Object]