Treize migrants retrouvés morts après un naufrage au large du Maroc (médias)

AFRICA RADIO

31 décembre 2022 à 12h36 par AFP

Les corps de 13 migrants marocains, dont une femme, ont été repêchés vendredi par les autorités marocaines, après le naufrage de leur embarcation au large de Mirleft, dans le sud du pays, selon des médias locaux.

Vingt-quatre autres migrants, dont un mineur, ont été secourus, a précisé vendredi soir le site d'information Hespress citant des sources anonymes à Mirleft, ville côtière du sud du royaume. Le bilan des 13 morts donné par Hespress pourrait encore s'alourdir car huit autres personnes sont portées disparues. Un total de 45 personnes se trouvaient à bord de ce bateau de fortune qui se dirigeait vers Las Palmas dans l'archipel espagnol des Canaries. Ils avaient versé des sommes allant de 20.000 à 25.000 dirhams (entre 1.800 et 2.200 euros), détaille ce site arabophone. Il n'a pas été possible de confirmer le naufrage auprès des autorités marocaines. A peine entré en mer, le canot pneumatique utilisé durant cette opération "a été endommagé et les victimes se sont retrouvées au milieu des vagues", indique 2M, un autre site d'information. Selon Hespress, l'embarcation est entrée en collision avec un rocher et "a chaviré, environ 10 minutes après" son départ de la côte. Situé à la pointe nord-ouest de l'Afrique, le Maroc est un pays de transit pour de nombreux migrants notamment sub-sahariens qui cherchent à rejoindre l'Europe, depuis ses côtes atlantique ou méditerranéenne. Selon un rapport de l'ONG espagnole Caminando Fronteras, plus de 11.200 migrants sont morts ou ont disparu depuis 2018 en tentant de rejoindre l'Espagne, soit six par jour en moyenne. A elle seule, la route entre les côtes nord-ouest de l'Afrique et les îles Canaries comptabilise 7.692 migrants morts, selon Caminando Fronteras. A partir de la fin 2019, le nombre de migrants tentant la traversée clandestine à travers la périlleuse route migratoire atlantique a bondi lorsque les patrouilles en Méditerranée se sont intensifiées. Depuis début 2022, 27.789 migrants ont réussi à rejoindre clandestinement l'Espagne (dont 15.742 aux îles Canaries), selon les chiffres du ministère espagnol de l'Intérieur, arrêtés le 15 décembre.

Voir aussi