Tunisie: la police saisit les équipements d'une TV proche d'Ennahdha

6 octobre 2021 à 12h06 par AFP

AFRICA RADIO

Des policiers tunisiens ont saisi mercredi les équipements d'une télévision privée proche du parti d'inspiration islamiste Ennahdha, au motif d'une "diffusion illégale" de la chaîne, a appris l'AFP auprès de la haute autorité des médias audiovisuels (Haica) en Tunisie.

Cette mesure est intervenue après l'arrestation dimanche de l'animateur de cette chaîne, Zitouna TV, Ameur Ayad, qui avait vivement critiqué lors d'une émission le président Kais Saied et son coup de force du 25 juillet. Il est poursuivi par la justice militaire pour "complot contre l'Etat", selon son avocat. "Sur décision de la Haica, les équipements de Zitouna TV ont été saisis", a précisé à l'AFP le président de cette instance, Nouri Lajmi. La chaîne "a continué à diffuser ses programmes d'une façon illégale et sans une autorisation de diffusion malgré des mises en garde" de la Haica. Le matin, "des agents de la police, accompagnés de membres de la Haica se sont introduits au siège de la société qui assure la production de la chaîne Zitouna et ont saisi ses équipements", a indiqué de son côté à l'AFP le responsable de cette chaîne, Nasreddine Ben Hamouda. Lancée en 2012, Zitouna TV, a déjà fait l'objet de sanctions par la Haica. En 2014, elle avait été condamnée à payer une amende de 10.000 dinars (environ 3.000 euros) pour infraction au code électoral. En 2015, n'ayant pas obtenu une autorisation de diffusion pour non respect de son cahier des charges, ses équipements avaient été saisis par la Haica. Zitouna TV est considérée par les observateurs comme proche d'Ennahdha, principale force au Parlement suspendu et bête noire du président tunisien.