Tunisie: Taboubi reconduit à la tête de la puissante syndicale

AFRICA RADIO

19 février 2022 à 17h06 par AFP

Le syndicaliste Noureddine Taboubi a été reconduit pour un deuxième mandat de cinq ans à la tête de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT), l'influente centrale syndicale, co-lauréate du Prix Nobel de la Paix en 2015.

Au terme d'un congrès électoral, le 25e de l'histoire de la centrale, tenu du 16 au 18 février à Sfax (centre), M. Taboubi a été réélu dans la nuit de vendredi à samedi secrétaire général de l'UGTT, qui a des antennes dans toutes les villes tunisiennes. Sa reconduction a été critiquée par une partie des syndicalistes qui l'ont accusé de chercher à "s'éterniser au pouvoir". A la tête de l'organisation depuis 2017, M. Taboubi, 61 ans, est venu du secteur de l'agroalimentaire, passé par la direction de l'union régionale de Tunis avant de rejoindre la direction nationale de la centrale après la révolution en janvier 2011. L'UGTT est très influente sur la scène politique puisqu'elle a le pouvoir de faire bouger la rue sur tout le territoire. Son congrès est intervenu dans un contexte politique tendu et une profonde crise économique dans un pays lourdement endetté et pénalisé par l'inflation. Les autorités qui cherchent à obtenir plusieurs milliards de dollars du Fonds monétaire international (FMI), tentent d'avoir le soutien de l'UGTT, très méfiante vis-à-vis des aides extérieures. L'UGTT s'est dite, par avance, opposée à un éventuel conditionnement d'un troisième crédit du FMI en 10 ans, à une levée des subventions aux produits de première nécessité et à une réduction de la masse salariale de la fonction publique.