Ukraine: le chef de l'ONU annule une visite en RDCongo, revient précipitamment à New York

AFRICA RADIO

21 février 2022 à 19h51 par AFP

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a annulé lundi in extremis une visite en République démocratique du Congo et décidé de revenir précipitamment à New York en raison de l'aggravation de la crise autour de l'Ukraine, a annoncé son porte-parole.

"Compte tenu de la détérioration de la situation concernant l'Ukraine, le secrétaire général annule sa mission en République démocratique du Congo. Il sera de retour à New York mardi", a déclaré dans un bref communiqué le porte-parole de l'Organisation, Stéphane Dujarric Après avoir participé en fin de semaine dernière à la réunion internationale annuelle sur la sécurité à Munich, Antonio Guterres, portugais de nationalité, se trouvait lundi au Portugal lorsqu'il a décidé une heure avant de partir pour la République démocratique du Congo d'annuler son voyage et de revenir à New York. Auparavant, lors de son point-presse quotidien, le porte-parole avait indiqué que l'ONU appelait "toutes les personnes concernées à s'abstenir de toute décision ou action unilatérale susceptible de porter atteinte à l'intégrité territoriale de l'Ukraine", en réponse à une question sur la reconnaissance par Moscou de l'indépendance des régions séparatistes ukrainiennes. "Nous soulignons notre appel à une cessation immédiate des hostilités, à une retenue maximale pour toutes les parties afin d'éviter toute action et déclaration qui aggraverait davantage les tensions", a aussi dit Stéphane Dujarric, en soulignant que tous les différends devaient "être traités par la diplomatie". "Le secrétaire général (Antonio Guterres) est très préoccupé par les dernières informations faisant état d'une augmentation des violations du cessez-le-feu, notamment l'utilisation d'armes lourdes le long de la ligne de contact dans l'est de l'Ukraine", ainsi que par les informations sur des "victimes civiles", a déclaré le porte-parole. Stéphane Dujarric a aussi indiqué que l'ONU avait "autorisé la relocalisation temporaire de certains membres du personnel non essentiels et de certains membres de famille" du personnel onusien déployé en Ukraine. Il a précisé que l'ONU comptait actuellement 1.510 employés en Ukraine, dont 149 de nationalité étrangère et 1.361 de nationalité ukrainienne.