Vaccin anti-Covid: Sassou demande à la force publique de sensibiliser la population

AFRICA RADIO

28 janvier 2022 à 17h06 par AFP

Le chef de l'Etat congolais Denis Sassou Nguesso a demandé vendredi aux policiers, gendarmes et militaires, vaccinés selon lui à 99% contre le Covid-19, de sensibiliser la population, dont la couverture vaccinale globale dépasse à peine les 10%.

"La force publique est à plus de 99% vaccinée. C'est un exemple de cohésion et de discipline", a déclaré le président lors d'une cérémonie de port d'insignes de grade. "Je l'invite à se mettre en liaison avec le peuple, à participer à sa sensibilisation, pour qu'il adhère au processus engagé", a-t-il ajouté. Selon la Coordination nationale chargée de gérer la pandémie, la couverture vaccinale de la population congolaise est actuellement de 10,94%, alors que le pays vise 60%. Selon Sassou Nguesso, la force publique congolaise, composée de l'armée, de la gendarmerie et de la police, "a exécuté ses missions avec professionnalisme", dans un contexte marqué par la double crise économique et sanitaire. Au nombre de ces missions, le chef de l'Etat a cité la sécurisation de l'élection présidentielle de mars 2021, qu'il a remportée avec plus de 88% des suffrages, mais très contestée par ses opposants. Lors de la cérémonie qu'il a présidée en sa qualité de chef des armées, 14 agents ont été promus au grade de général. Parmi eux figurent les généraux Gervais Akouangué et Serge Oboa, respectivement commandant de la garde républicaine et directeur général de la sécurité présidentielle. En décembre, le président congolais avait appelé ses concitoyens à la prudence face à la montée de nouveaux variants du Coronavirus, présentant la vaccination comme "voie de salut". Le Congo, pays de quelque 5 millions d'habitants, a enregistré officiellement plus de 370 décès du Covid-19.