Variant Omicron: des pays arabes interdisent l'entrée aux voyageurs de pays africains

Par AFP

AFRICA RADIO

Plusieurs Etats arabes dont l'Arabie saoudite ont annoncé vendredi fermer leurs frontières aux voyageurs en provenance de pays d'Afrique australe, en réponse à l'apparition du nouveau variant du Covid-19 détecté en Afrique du Sud et baptisé Omicron.

L'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis vont appliquer cette interdiction aux voyageurs venant d'Afrique du Sud, du Botswana, d'Eswatini, du Lesotho, du Mozambique, de Namibie et du Zimbabwe, ont indiqué les autorités de ces monarchies du Golfe. Selon un officiel saoudien, cité par l'agence de presse SPA, les voyageurs venant de ces sept pays pourront entrer dans le royaume s'ils ont passé les quatorze derniers jours dans un autre pays. La Jordanie a également annoncé des mesures similaires, tandis que Bahreïn appliquera cette interdiction à six des sept pays cités, dont l'Afrique du Sud. Il existait jusqu'à présent quatre autres variants préoccupants: Delta, qui représente la quasi-totalité des cas séquencés dans le monde, Alpha, Bêta et Gamma. Baptisé "Omicron", le nouveau variant B.1.1.529 du virus qui donne le Covid-19, a été classé "préoccupant" par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Plusieurs pays européens dont la France, ainsi que les Etats-Unis et le Canada, ont déjà interdit les vols en provenance des pays d'Afrique australe. burs-sy-kt/hkb/bk/vl