Variant Omicron: le Gabon interdit l'entrée aux voyageurs venant d'Afrique australe

Par AFP

AFRICA RADIO

Le Gabon a interdit l'entrée sur son sol aux voyageurs en provenance de 8 pays d'Afrique australe où a été détecté un nouveau variant du Covid, baptisé "Omicron", et classé "préoccupant" par l'Organisation mondiale de la santé, a annoncé lundi le ministre gabonais des Transports.

"Cette mesure, à effet immédiat, vise à préserver la tendance baissière de la courbe d'évolution de la pandémie observée ces derniers temps dans notre pays et à protéger les populations vivant au Gabon contre ce nouveau variant dont la vitesse de propagation est très préoccupante", a déclaré dans un communiqué Brice-Constant Paillat, précisant que les pays concernés "dont la destination finale est le Gabon" étaient l'Afrique du Sud, le Botswana, le Zimbabwe, la Namibie, le Lesotho, Eswatini, le Mozambique et l'Angola. Le Gabon, petit pays d'Afrique centrale de 2 millions d'habitants, compte depuis le début de la pandémie de covid-19 37.298 cas positifs et 279 décès. Quelque 119.000 personnes sont totalement vaccinées dans le pays. Le variant Omicron a été signalé pour la première fois à l'OMS par l'Afrique du Sud le 24 novembre 2021. "Il présente un grand nombre de mutations, dont certaines sont préoccupantes", selon un groupe d'experts chargé par l'OMS de suivre l'évolution du Covid-19. Le président Cyril Ramaphosa a appelé dimanche les pays ayant imposé des restrictions de voyage aux Sud-Africains, après la détection d'un nouveau variant du coronavirus, à leur "levée immédiate et urgente", les jugeant dépourvues de "justification scientifique". Le chef de l'État sud-africain s'est dit "profondément déçu" par ces fermetures de frontières "complètement injustifiées" et qui représentent une forme de "discrimination à l'égard de notre pays" et des pays voisins affectés par les mêmes mesures, lors d'une adresse télévisée.