Variant Omicron: Washington salue "la transparence" de l'Afrique du Sud

Par AFP

AFRICA RADIO

Les Etats-Unis ont félicité l'Afrique du Sud samedi pour sa "transparence" avec le reste du monde dès la découverte du variant Omicron, alors que Pretoria dit se sentir "puni" et injustement traité, avec ses citoyens traités en persona non grata.

Lors d'une conversation téléphonique entre le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken et son homologue sud-africain Naledi Pandor, "le secrétaire d'Etat Blinken a félicité les scientifiques sud-africains pour l'identification rapide du variant Omicron", indique le département d'Etat dans un communiqué. Il a aussi salué "le gouvernement sud-africain pour sa transparence dans le partage de ces informations, qui devraient servir de modèle pour le monde", ajoute la diplomatie américaine. Les interdictions de voyager émises par de nombreux pays pour les Sud-Africains reviennent "à punir l'Afrique du Sud pour son séquençage génomique avancé et sa capacité à détecter plus rapidement de nouveaux variants", avait déploré le gouvernement sud-africain samedi, deux jours après l'annonce de la découverte d'Omicron. "On est parfois puni pour avoir été transparent et fait les choses rapidement", avait regretté la star de la virologie sud-africaine Tulio de Oliveira dont l'équipe a détecté le variant. A l'inverse, les Etats-Unis accusent Pékin d'avoir attendu trop longtemps avant de partager des informations cruciales sur l'épidémie, affirmant qu'une gestion plus transparente aurait pu aider à stopper la propagation du virus.