Washington craint que le héros de "Hotel Rwanda" n'ait pas eu un procès équitable

20 septembre 2021 à 18h36 par AFP

AFRICA RADIO

Les Etats-Unis craignent que Paul Rusesabagina, ancien hôtelier dont l'histoire a inspiré le film "Hotel Rwanda", n'ait pas bénéficié d'un procès équitable, a indiqué lundi le porte-parole de la diplomatie américaine, Ned Price.

"Les Etats-Unis sont préoccupés par la condamnation de Paul Rusesabagina", qui détient un permis de résidence permanente aux Etats-Unis, a indiqué M. Price dans un communiqué. "L'absence de garanties d'un procès juste remet en cause l'équité du verdict". "Nous sommes préoccupés par les objections soulevées par M. Rusesabagina sur l'absence d'accès confidentiel et sans entrave à ses avocats ainsi qu'aux documents légaux le concernant, et par le fait qu'il n'a initialement eu accès à aucune défense", a poursuivi le porte-parole du département d'Etat. L'ancien directeur de l'Hôtel des Mille Collines à Kigali, connu pour avoir permis le sauvetage de plus d'un millier de personnes durant le génocide de 1994, a été reconnu coupable "d'avoir fondé et d'appartenir" au Front de libération nationale (FLN), groupe rebelle accusé d'avoir mené des attaques meurtrières au Rwanda en 2018 et 2019. Devenu un féroce critique du président Paul Kagame, il a été condamné lundi à 25 ans de prison pour "terrorisme", au terme d'un procès qualifié de "politique" par ses soutiens. Washington appelle le gouvernement rwandais à se pencher sur ces lacunes dans l'affaire de M. Rusesabagina et mettre en place des mesures de protection pour éviter des cas similaires à l'avenir", a conclu M. Price.