Forum Investir en Afrique 2024

Zagreb préoccupé par l'arrestation en Zambie de huit Croates soupçonnés de "trafic d'enfants"

Le gouvernement croate s'est dit préoccupé mercredi par le sort de huit ressortissants du pays balkanique arrêtés en Zambie où ils sont soupçonnés de "trafic d'enfants" qu'ils affirment, eux, avoir légalement adoptés en République démocratique du Congo (RDC).

AFRICA RADIO

8 février 2023 à 17h21 par AFP

Les huit Croates ont été arrêtés mardi pour la seconde fois à Ndola, à quelque 300 km au nord de Lusaka, après avoir été placés en détention provisoire une première fois en décembre puis remis en liberté sous caution, selon les autorités croates. Ils avaient été arrêtés en décembre alors qu'ils étaient en train de quitter le pays africain avec quatre enfants originaires de la RDC. Les couples concernés ont plaidé non coupable des chefs de tentative de trafic d'enfants et de falsification de documents devant un tribunal zambien. "La situation est grave et m'inquiète", a déclaré à la presse à Zagreb le ministre croate de la Justice, Ivan Malenica. "Nous sommes en contact avec les ministres en Zambie et nous essayons d'aider de toutes les manières possibles", a-t-il ajouté. Cette affaire a suscité d'intenses débats en Croatie, pays de 3,9 millions d'habitants où le nombre de candidats à l'adoption est largement supérieur au nombre d'enfants éligibles. Dans ce pays membre de l'Union européenne, les procédures d'enquêtes sur les candidats à l'adoption et sur les enfants susceptibles d'être adoptés sont très laborieuses. Les candidats doivent attendre de longues années avant de devenir parents, s'ils y parviennent un jour. Le Premier ministre croate, Andrej Plenkovic a également fait part mercredi de sa préoccupation, qualifiant la situation de "très inhabituelle". Selon le ministre Malenica, ils devraient de nouveau comparaître devant la justice jeudi.