Zambie : la directrice du FMI "confiante" quant à un accord sur la dette

AFRICA RADIO

24 janvier 2023 à 18h06 par AFP

La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, s'est déclarée mardi "confiante" quant à la conclusion d'un accord entre la Zambie et ses créanciers, notamment chinois, lors d'une visite dans ce pays d'Afrique australe massivement endetté.

En 2020, la Zambie, l'un des premiers producteurs de cuivre au monde, a été le premier pays africain à se retrouver en défaut de paiement sur sa dette extérieure - estimée à 17,3 milliards de dollars - depuis le début de la pandémie de Covid-19. "Je suis confiante dans le fait que les créanciers parviendront à un accord" avec le pays, a déclaré Mme Georgieva lors d'une conférence de presse à Lusaka, la capitale. "Il m'apparaît clairement lors de cette visite que la Zambie fait ce qu'elle doit, j'encourage donc fortement les créanciers à aller de l'avant", a-t-elle ajouté. Le pays a fait appel à un "cadre commun" du G20 pour la restructuration de la dette des Etats les plus pauvres, mais les États-Unis accusent la Chine, principal créancier de nombreux pays africains, de ralentir le processus. Washington fait pression pour obtenir de la part des créanciers "l'allègement de la dette de la Zambie, en particulier la Chine", a affirmé lundi la secrétaire d'État américaine au Trésor, Janet Yellen, en visite à Lusaka dans le cadre d'une tournée en Afrique. Le pays a amélioré ses relations avec les bailleurs internationaux depuis l'élection en 2021 du président Hakainde Hichilema, un ancien homme d'affaires, après six ans d'explosion de la dette sous Edgar Lungu, qui avait contracté des emprunts massifs pour financer des projets d'infrastructures. Le FMI a approuvé en 2022 un prêt de 1,3 milliard de dollars pour aider la Zambie à restaurer sa stabilité budgétaire. Sa directrice s'est dite mardi satisfaite de l'amélioration de l'utilisation des ressources publiques, avec une "réorientation vers des dépenses nécessaires dans l'éducation et la santé". "La Zambie fait d'énormes progrès en matière de réformes", a estimé Mme Georgieva.