Allemagne: le meurtrier présumé d'une collégienne placé en détention

AFRICA RADIO

6 décembre 2022 à 16h06 par AFP

Un Erythréen de 27 ans, soupçonné d'avoir tué au couteau une collégienne de 14 ans attaquée sur le chemin de l'école, a été placé mardi en détention dans un hôpital pénitentiaire, a indiqué la police allemande.

Transportée à l'hôpital peu après l'agression lundi, l'adolescente allemande, d'origine turque, a succombé à ses blessures. Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur les circonstances de l'agression qui s'est produite à Illerkirchberg, une petite ville du sud de l'Allemagne. L'ambassadeur turc en Allemagne, le ministre de l'Intérieur de l'Etat régional du Bade-Wurtemberg (sud) et le maire d'Illerkirchberg se sont rendus en début d'après-midi sur les lieux de l'attaque. Le suspect est soupçonné d'avoir attaqué lundi matin la victime et une autre jeune fille de 13 ans, alors qu'elles se rendaient à l'école. L'autre adolescente est grièvement blessée mais ses jours ne sont pas en danger. Interpellé dans un foyer de demandeurs d'asile situé non loin du lieu de l'agression, le suspect, également blessé, a subi une opération, avant sa présentation à un juge mardi, qui a ordonné son placement en détention dans un hôpital pénitentiaire, a indiqué dans un communiqué la police d'Ulm, chargée de l'enquête. On ne sait pas encore s'il s'est blessé lui même ou si un tiers l'a blessé, a précisé le porte-parole du parquet à l'AFP. "Il n'est pas capable de marcher mais il peut être interrogé. Il n'a pas voulu s'exprimer sur les faits", a-t-il dit. "Nous ne savons pas ce qui l'a poussé à commettre cet acte horrible. Les suppositions ne servent à rien", a déclaré à Bild le chef de la police d'Ulm, Bernhard Weber. L'auteur présumé n'a "pas d'antécédents", il était jusqu'à présent "un homme sans histoire". "De tels événements provoquent des peurs et des émotions", a commenté la police allemande dans un communiqué, tout en appelant la population à éviter la suspicion généralisée envers tous les étrangers ou demandeurs d'asile. "Je pleure la jeune fille qui a été tuée et j'espère sincèrement que la jeune fille blessée se rétablira", a déclaré la ministre de l'Intérieur Nancy Faeser dans un message publié lundi sur Twitter. "La police enquête d'arrache-pied sur le contexte" de l'attaque, a-t-elle ajouté. clp-mat/smk/thm [object Object]