Le prix Rory Peck récompense Solan Kolli pour sa couverture de la guerre du Tigré

Par AFP

AFRICA RADIO

mrLe journaliste éthiopien Solan Kolli, qui collabore avec l'AFP en Ethiopie, a remporté mardi le prestigieux prix Rory Peck récompensant chaque année les meilleurs journalistes reporters d'images (JRI) pigistes, pour sa couverture de la guerre dévastatrice au Tigré.

Solan Kolli, 32 ans, a été consacré dans la catégorie "News" pour son reportage "Le coût de la guerre", mettant notamment en lumière des massacres de civils à grande échelle durant ce conflit peu abordé dans les médias. Le jury a salué "une approche puissante et sobre de ce qui se passait au Tigré", où l'AFP a été l'un des premiers médias indépendants à pouvoir accéder après le lancement, en novembre 2020, d'une opération militaire par le gouvernement éthiopien contre les dissidents du TPLF dans cette région septentrionale de l'Ethiopie. "Son travail était audacieux et courageux, avec des interviews discrètes, plaçant ainsi sous les projecteurs un conflit se déroulant dans une région très difficile d'accès", ont souligné les juges. Solan Kolli, qui couvre l'Ethiopie en vidéo depuis sept ans, a notamment ramené les premières images de fosses communes à Mai-Kadra, où des centaines de civils ont été massacrés il y a un an, ainsi que les premières interviews d'habitants terrifiés de Humera, cible de tirs d'artillerie des troupes fédérales éthiopiennes, a indiqué l'AFP dans un communiqué à l'occasion de la remise du prix. "Ce prix me touche beaucoup, parce qu'il est la preuve que mes efforts ont abouti pour faire la lumière (sur ces événements) en plein blackout sur les communications et faire entendre la voix des victimes de guerre en Ethiopie au-delà des frontières", a réagi le reporter. Il a dédié ce prix à "toutes les victimes de guerre à travers le monde, en particulier ces enfants, femmes et hommes courageux dans le nord de l'Ethiopie dont la souffrance est exposée dans mes sujets". "Solan Kolli mérite largement ce prix", a déclaré Phil Chetwynd, directeur de l'information de l'AFP, dans un communiqué. "Son travail courageux et essentiel pour l'AFP a aidé à révéler la véritable histoire sur le terrain au Tigré. La qualité de ses images parle d'elle-même. C'est du journalisme d'intérêt public de la plus haute qualité", a-t-il ajouté. C'est la cinquième fois depuis 2014 qu'un collaborateur de l'AFP remporte le prix Rory Peck, lancé en 1995 par la fondation éponyme, créée à la mémoire de Rory Peck, vidéaste indépendant tué à Moscou en 1993. Ce prestigieux prix récompense les meilleurs reporters d'images indépendants du monde de l'information. La cérémonie de remise de prix est l'un des principaux évènements permettant à la fondation de lever des fonds.