Coronavirus: le Ghana ferme ses écoles et interdit tout rassemblement public

16 mars 2020 à 9h46 par AFP

AFRICA RADIO

Le Ghana a annoncé fermer toutes ses écoles et universités, et suspendre tout rassemblement pour tenter de limiter la propagation du coronavirus dans ce pays d'Afrique de l'Ouest qui compte au moins six cas et a pris des mesures strictes de fermeture de ses frontières.

Les écoles ont été fermées "jusqu'à nouvel ordre" a déclaré le président Nana Akufo-Affo dans une déclaration à la nation dimanche. Et "tous les rassemblements publics - conférence, (...), événements sportifs ou activités religieuses dans les églises et les mosquées ont été suspendus pour quatre semaines", a-t-il annoncé."Les enterrements sont permis mais ne devront pas rassembler plus de 25 personnes", a précisé le président ghanéen. Le Ghana a également annoncé dimanche la fermeture prochaine de ses frontières aux personnes arrivant des pays les plus touchés par la pandémie de coronavirus.L'interdiction concerne "tous ceux qui au cours des 14 derniers jours se sont trouvés dans un pays où au moins 200 cas ont été enregistrés", a indiqué le ministère de l'information.Cette mesure entrera en vigueur mardi pour les étrangers. En ce qui concerne les citoyens ghanéens et les étrangers possédant le statut de résident, ils seront soumis après leur entrée au Ghana à une quarantaine obligatoire de 14 jours chez eux.Plusieurs pays d'Afrique subsaharienne, dont l'Afrique du Sud, le Kenya ou l'Ouganda, ont adopté des mesures de restrictions aux frontières et les cas se multiplient sur le continent.