Dépêches AFP

Est de la RDC: trois militaires tués dans des combats en Ituri (armée)

24 août 2019 à 19h16 Par AFP
Trois militaires ont été tués dans des combats avec des milices en Ituri (nord-est de la République démocratique du Congo), a indiqué samedi l'armée, qui a aussi annoncé un changement d'Etat-major dans la région voisine de Beni touchée par les milices et Ebola. L'armée congolaise affirme avoir perdu trois militaires et "neutralisé" 20 miliciens dans la nuit de vendredi à samedi en territoire de Djugu.Dans cette partie nord de l'Ituri, des dizaines de personnes ont été tuées en juin et des milliers d'autres ont pris la fuite en raison des violences attribuée à une milice dénommée "Ngudjolo".Une guerre intercommunautaire avait fait des dizaines de milliers de morts en Ituri entre 1999 et 2003.Dans la province voisine du Nord-Kivu, l'armée a annoncé un changement à la tête du commandement de la zone de défense couvrant les territoires de Beni et Lubero.Le général de brigade Jacques Nduru a remplacé le Général-Major Marce Mbangu Mashita Marcel après quatre ans à la tête des opérations militaires dites "Sokola 1" dans le grand Nord-Kivu.A Beni, l'armée congolaise est censée combattre, avec le soutien des Casques bleus des Nations unies, la redoutable milice des Forces démocratiques armées (ADF).Historiquement des rebelles musulmans ougandais, les ADF sont accusés du massacre de centaines voire de plus d'un millier de civils dans la région de Beni depuis octobre 2014.La région de Beni et Butembo est aussi l'épicentre depuis le 1er août 2018 de la deuxième plus grave épidémie d'Ebola de l'histoire, avec près de 2.000 morts.Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres est annoncé pour une visite à Beni dimanche 1er septembre.