Le confinement levé, la vie a repris son cours dans la capitale du Botswana

21 mai 2020 à 14h27 par AFP

AFRICA RADIO

Les centres commerciaux de la capitale du Botswana Gaborone ont retrouvé leurs clients et ses grandes artères leurs embouteillages jeudi, au premier jour de l'après-confinement anti-coronavirus imposé au pays pendant 48 jours.

A ce jour, le pays producteur de diamants a officiellement recensé 29 cas d'infection par le Covid-19, dont un mortel. "Les trois phases de confinement sont arrivées à leur terme (...) la nécessité de contenir le virus demeure", a indiqué le chef de la structure présidentielle en charge de la lutte contre la pandémie, Kereng Masupu.Le port du masque dans l'espace public a ainsi été rendu obligatoire, sous peine d'une amende de 5.000 pula (380 euros), et les déplacements entre les provinces du pays sont restées interdites jusqu'à nouvel ordre.Masqués, les commerçants et les vendeurs de rues de Gaborone ont repris leurs activités avec enthousiasme."Nous sommes ravis de rouvrir", a réagi à l'AFP Ismail Jacob, un vendeur de téléphones d'origine indienne. "Le Botswana s'en sort bien car il n'a que peu de cas et que le gouvernement a vite réagi pour enrayer la pandémie", a-t-il ajouté, "mais il fait rester vigilant, sinon on va tous mourir".Pour l'éviter, les autorités lui ont interdit de recevoir plus de 10 clients simultanément dans sa boutique et il est contraint de prendre leur température et de relever leur identité.Les écoles du pays ne devraient rouvrir progressivement leurs portes qu'à partir du 2 juin prochain, selon le secrétaire général du syndicat du secteur, Tobokani Rari.