Le Roi David sort un single culte "Esili DjaDja"

31 octobre 2018 à 10h54 par Dià©nà©ba Dembà©là©

AFRICA RADIO

Originaire de la région de Bandundu, à l’Est du Zaïre (actuel RDC), le Roi David naquit à Idiofa où il passa son enfance jusqu’à son arrivée à Kinshasa en 1997 après la chute du régime mobutiste. Rempli d’espoir, comme toute la jeunesse congolaise à cette période, il performa dans divers orchestres de la capitale, notamment « Les Patriotes » avec qui il garda de très bons souvenirs artistiques. Mais ce n’est qu’en 2004 qu’il se fait remarquer par Werrason ; il intégra ainsi Wenge Maison Mère et participa à l’album Alerte Générale avec des animations notables telles que « Fuenge » ou encore « kalala mbwe » : le Roi David est né. On raconte qu’il a hérité de ce surnom par les autres membres de sa formation car il avait intégré l’orchestre suite au départ de son ainé Bill Clinton Kalonji. 


Depuis 2007, le Roi David vole de ses propres ailes. L’artiste s’est créé un réseau en Europe et en Amérique où il a déjà pu exprimer son talent à travers des showcases ainsi que des concerts dans des cercles privés. Son premier album, « Milles Espoirs » sorti en 2015, était un avant-goût de ce que le Roi vous réserve. Son titre « Motema Pasi » (Mal au coeur) sorti en été 2018 est un franc succès artistique. En effet, cette chanson est un savant mélange entre les sonorités African pop et l’utilisation d’auto-tune qui donne à sa voix un caractère métallique, mélancolie, le Roi David sait parler d’amour. Restez connectés et cliquez sur j’aime. C’est tout ce que cet artiste au grand cœur veut en échange de tout l’amour qu’il donne à ses auditeurs.