Niger: nouveau gouvernement, le parti au pouvoir conserve les postes clés

Par AFP

AFRICA RADIO

Le président du Niger, Mohamed Bazoum, a formé mercredi sa nouvelle équipe gouvernementale de 32 ministres où le parti au pouvoir conserve les portefeuilles clés, selon la liste du gouvernement dont une copie a été transmise à l'AFP.

L'ex-ministre de l'Intérieur et des Finances Hassoumi Massoudou, membre influent du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS, au pouvoir depuis 2011) devient chef de la diplomatie.Alkache Alhada est reconduit à l'Intérieur, alors que Alkassoum Indattou, autre personnalité importante du parti, est nommé à la Défense.Mahamane Sani Mahamadou, le fils de l'ancien président Mahamadou Issoufou, se voit confier le ministère du Pétrole, un poste qu'avait occupé pendant dix ans Foumakoye Gado, autre ponte du régime.Ahmat Jidoud, jusqu'ici en charge du Budget, devient ministre des Finances en remplacement de Mamadou Diop.Deux alliés du PNDS sont reconduits: Laouan Magagi à l'Action humanitaire et à la gestion des catastrophes et Illiassou Idi Maïnassara à la Santé.Le portefeuille de la Justice occupé depuis dix ans par Marou Amadou, est confié à Boubacar Hassan, qui entre pour la première fois au gouvernement.Mohamed Bazoum, 61 ans, a été investi président vendredi. Il a été élu à l'issue du second tour de la présidentielle du 21 février avec plus de 55% des voix face à un ancien président, Mahamane Ousmane, qui n'a pas reconnu sa défaite.Il a nommé samedi Premier ministre Ouhoumoudou Mahamadou, un économiste âgé de 67 ans et ancien directeur de cabinet de son prédécesseur, Mahamadou Issoufou.M. Bazoum a fait de la sécurité dans son pays frappé par des attaques jihadistes de grande ampleur, de l'éducation et de la lutte contre la corruption ses principales priorités.