Dépêches AFP

RDC: le procès en appel de Vital Kamerhe renvoyé au 21 août

07 août 2020 à 11h48 Par AFP
Le procès en appel de Vital Kamerhe, directeur de cabinet et ex-principal allié du président de la République démocratique du Congo Félix Tshisekedi, condamné pour détournement de fonds, a été renvoyé au 21 août, a-t-on appris auprès de son avocat. L'audience a été renvoyé "au 21 août" pour des raisons de "procédures", a déclaré à l'AFP Me Jean-Marie Kabengela."Nous nous inquiétons" de cette façon de faire du tribunal, "alors que notre client a été précipitamment condamné au premier degré, on évoque aujourd'hui (en appel) des questions de procédure", a-t-il ajouté.Depuis le matin jusqu'à la mi-journée, plusieurs centaines de partisans de M. Kamerhe ont manifesté sur la voie publique devant le siège de leur parti, scandant "Kamerhe innocent" ou tenant des calicots où on pouvait lire: "Procès Kamerhe, procès politique". Ces manifestants ont perturbé la circulation pendant plusieurs heures, sans être dispersés par la police.Ex-président de l'Assemblée nationale, M. Kamerhe, 61 ans, s'était désisté en faveur de l'actuel chef de l'État Tshisekedi lors de la campagne électorale fin 2018.Arrêté le 8 avril 2020, M. Kamerhe a été condamné à 20 ans de prison, avec l'entrepreneur libanais Jammal Samih, 79 ans, pour le détournement d'environ 50 millions de dollars.Malgré sa condamnation le 20 juin, M. Kamerhe clame son innocence et ses avocats dénoncent une "justice expéditive".En appel, "notre client est prêt à démontrer de bout en bout qu'il est innocent", a déclaré Me Kabengela.Le 31 juillet, l'avocat français de M. Kamerhe, Me Pierre-Olivier Sur, avait annoncé que Kinshasa avait refusé de lui octroyer un visa pour venir défendre son client en appel.