RDC : "Le rôle des deux compagnons de lutte de Lumumba n'a pas été rétabli"

RDC : Le rôle des deux compagnons de lutte de  Lumumba n'a pas été rétabli"
RDC : Le rôle des deux compagnons de lutte de Lumumba n'a pas été rétabli"

7 juillet 2022 à 14h14 par Lilianne Nyatcha africa radio

 Fin de voyage pour Patrice Lumumba après plus d'une semaine d'hommages en RDC. La relique du premier Premier ministre du Congo belge repose depuis le 30 juin dans un mausolée construit pour l'accueillir . Les hommes politiques congolais qui ont unanimement salué la mémoire du héros congolais, sont t-ils en mesure de s'approprier ses idéaux? Lilianne Nyatcha a interrogé Bob Kabamba- professeur de sciences politiques à l'université de liège en Belgique.

 

Journée historique pour un événement historique pour les Congolais qui célèbrent le 62ème anniversaire de l'indépendance du pays ....

Historique du fait qu'on peut dire sans ambiguïté que ça couronne quand même un long processus qui a débuté depuis quand même plusieurs décennies. Et ce processus s'achève avec l'inhumation de Patrice Lumumba. Lorsqu'on dit historique, c'est aussi lié à la particularité de l'homme, à la particularité de son parti politique et surtout son assassinat qui a fait que Lumumba est devenu un mythe et aussi une référence par rapport à plusieurs luttes sur le continent africain et le fait même de pouvoir arriver à inhumer Patrice Lumumba c'est aussi de montrer de manière très claire l'appropriation d'une partie de l'histoire du Congo par les Congolais eux-même, parce que l'histoire de Lumumba n'est pas nécessairement très bien enseignée au niveau de l'enseignement congolais.

 

Est-ce que selon vous, il y aurait des étapes qui ont été manquées lors de ces célébrations de la mémoire de Patrice Lumumba ?

 

Les choix ont été judicieux. Dans un premier temps, le lieu de sa naissance, là où il est né, où il a grandi, étudié. Après l'étape de Sankourou, on a l'étape de Kisangani où il a commencé sa carrière professionnelle mais aussi sa carrière politique. C'est là qu'il a été mobilisé, qu'il s'est approprié les concepts politiques et qu'il a commencé vraiment un parcours politique. Ensuite, on a l'étape de Lumumbashi, le lieu de son assassinat où on a eu quand même des moments assez difficiles en regardant sa famille assister à l'endroit où leur papa a été assassiné et enfin pour terminer, on a l'étape de Kinshasa qui est le symbole de l'indépendance du Congo. Il y aurait peut-être eu une étape à Accra parce que c'est à Accra au Ghana, sur invitation de Kwame Nkrumah  que Lumumba a pu conceptualiser sa philosophie politique, son idéologie politique qui est aussi basée sur le nationalisme et le panafricanisme.

 

 

On a aussi l'impression qu'il y a une trêve pendant toutes ces étapes au cours desquelles la vie de Patrice Lumumba a été retracée. Peut -on  dire qu'il y a un consensus politique autour de sa mémoire ?

 

Il y a un consensus politique autour de sa mémoire puisque tous les présidents qui ont suivi Lumumba n'ont pas cessé de faire référence à lui à un moment donné. Par exemple, bien qu'on sait que c'est Mobutu qui a ordonné l'arrestation et le forfait de Lumumba au Katanga, mais Lumumba a été fait héro national par Mobutu dans les années soixante. Et Kabila père quand il arrive au pouvoir pour chasser Mobutu, il fait encore référence à Lumumba et Kabila fils aussi fait référence à Lumumba et le président actuel fait aussi référence à Lumumba. Et ces références ne sont pas seulement du fait du président et des familles politiques majoritaires mais ces références apparaissent aussi du côté de l'opposition qui de temps  en temps fait recours à son idéologie. Donc il y a une unanimité par rapport au combat de Lumumba

 


Et ce consensus s'est traduit par de nombreux hommages dont celui de la CENCO, On a entendu le président du Sénat Innocent Bahati Lukwebo dire que les acteurs politiques doivent suivre les enseignements de Patrice Lumumba. Au-delà des hommages, y a-t-il des chances que les acteurs politiques revoient leurs agissements en s'inspirant de l'idéologie de Patrice Lumumba ?


Je ne pense pas que cela va arriver. Pour vous donner un exemple, Lumumba voulait un système unitaire avec un Congo uni et un peuple uni sous le label de la nation congolaise.  Malheureusement quand on voit l'évolution socio-politique au niveau de la RDC , La dynamique politique n'est plus une dynamique véritablement unitaire . C'est une dynamique qui est basée sur la tribu,  sur le régionalisme et le localisme. Localisme pourquoi ? Vous avez huit cents  partis politiques au Congo et lorsque vous regardez la répartition de ces partis politiques en termes d'ancrage vous allez vous rendre compte que ce sont des ancrages tribaux et pas vraiment d ancrage nationalistes.  Deuxième aspect, c'est l'aspect  indépendance économique c'est  à dire que les congolais  puissent s'approprier eux-mêmes leur richesse .80% de l'économie congolaise est entre les mains des étrangers et pas entre les mains des Congolais. Les maigres ressources qui sont tirées de ces ressources naturelles  sont dilapidées non pas au profit de l'intérêt général mais au profit de quelques-uns et de quelques groupes qui sont au pouvoir.



 

 Maurice Mpolo et Joseph Okito deux compagnons de lutte de Patrice Lumumba ont été élevés à titre posthume au grade de l'ordre national .Leur contribution a-t-elle été enfin reconnue à sa juste valeur ?


Leur rôle n'a pas été véritablement rétabli . C'est un geste que l'on a fait pour essayer justement de rétablir mais dans l'histoire politique  du Congo et même dans les hommages quand on a suivi ,que que ce soit en Belgique que ça soit  au Congo où on ne faisait que référence qu'à Lumumba et pas à ses deux compagnons .Et même dans les livres d'histoire au Congo, lorsque vous lisez les livres d'histoire on parle essentiellement de Lumumba, et  de la mort de Lumumba le 17 janvier . Il y a d'ailleurs un jour férié clairement dit ce jour c'est l' anniversaire de la mort de Lumumba mais on ne cite pas les autres qui sont morts  avec lui  malheureusement ;ça c'est un travail de mémoire qui doit être fait, un travail historique qui mérite d'être corrigé. 

 
RDC : Le rôle des deux compagnons de lutte de Lumumba n'a pas été rétabli"