Afrique du Sud: deux ex-salariés d'un sous-traitant suisse d'Eskom inculpés de corruption

AFRICA RADIO

13 juillet 2022 à 13h21 par AFP

Deux anciens salariés d'un sous-traitant suisse de l'entreprise publique sud-africaine d'électricité Eskom, ainsi que leurs épouses, ont été arrêtés et inculpés de corruption, fraude et blanchiment, a annoncé mercredi le parquet.

Eskom fait partie de ces entreprises publiques sud-africaines au centre des enquêtes anti-corruption consécutives aux quatre années d'investigation sur la corruption endémique qui a sévi sous l'ancien président Jacob Zuma. Les quatre suspects, libérés contre caution et placés sous contrôle judiciaire en attendant leur comparution en octobre, sont soupçonnés d'avoir grugé Eskom en prenant 8,6 millions de rands (environ 504.000 € ou 500.000 USD) de pots-de-vin pour faciliter l'attribution d'un contrat surfacturé à une entreprise pas qualifiée pour le travail qui lui était confié. Les deux salariés Mohammed Mooidheen et Vernon Pillay travaillaient pour le groupe suisse ABB. Ils sont accusés d'avoir usé de leur influence pour attribuer un contrat de sous-traitance de 549,6 millions de rands (environ 32 M EUR) à une autre entreprise, du nom d'Impulse International, "encaissant des gratifications, y compris de l'argent et de voitures de luxe", selon un communiqué du parquet. Leurs épouses auraient profité de la fraude présumée, couvrant la période allant de 2015 à 2017. Selon Eskom, le contrat était lié au chantier de la nouvelle centrale électrique de Kusile, près de la capitale Pretoria. Ces arrestations ne sont "qu'un début et d'autres devraient suivre dans ce dossier", a affirmé la compagnie. "La justice doit montrer que le temps de l'impunité et du vol qui continuent de priver le peuple sud-africain des services qu'il a si chèrement payés est révolu", a-t-elle souligné dans un communiqué. Ces dernières semaines, l'Afrique du Sud subit des délestages à répétition faute de production d'électricité suffisante dans les centrales à charbon d'Eskom où une récente grève de deux semaines a exacerbé le problème. giv/ub/clr/sba [object Object]