Afrique du Sud: Ramaphosa en tête à l'ANC face à un ex-ministre

AFRICA RADIO

22 novembre 2022 à 11h36 par AFP

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa est largement en tête, face au seul autre candidat en lice pour la présidence de l'ANC, son ex-ministre de la Santé Zweli Mkhize tombé pour corruption, en amont de la prochaine conférence du parti au pouvoir, a annoncé mardi l'ANC.

M. Ramaphosa, 70 ans, a obtenu 2.037 nominations dans les sections du parti, ce qui le place largement en tête de son rival, Zweli Mkhize, 66 ans, qui a obtenu 916 nominations, a précisé l'ANC lors d'une conférence de presse à son siège à Johannesburg. "Ce sont les deux noms proposés pour le poste de président", a déclaré Kgalema Motlanthe, ancien président de l'Afrique du Sud et chef du comité électoral de l'ANC. Le parti de Nelson Mandela, au pouvoir depuis l'avènement de la démocratie en 1994, se réunit en conférence du 16 au 20 décembre pour élire ses dirigeants. Celui qui émergera vainqueur sera vraisemblablement le chef de l'Etat à l'issue des élections générale de 2024, si toutefois le parti remporte le scrutin. Aux dernières élections locales, en 2021, l'ANC était passé sous la barre des 50% pour la première fois de son histoire. La nomination de M. Ramaphosa, qui briguerait ainsi un deuxième mandat, intervient alors qu'il est gêné par une sombre affaire de cambriolage qu'il dénonce comme une manoeuvre politique. Il est accusé, ce qu'il nie vigoureusement, d'avoir caché d'importantes sommes d'argent liquide dans une de ses propriétés en février 2020, nourrissant des soupçons de blanchiment et corruption. Le Parlement se réunit le 6 décembre pour décider s'il devra répondre de ces accusations. Ancien ministre de la santé, Zweli Mkhize a quitté le gouvernement en 2021 suite à des accusations de détournement de fonds dans le cadre de la lutte contre le Covid.