Avec un deuxième terminal, le port d'Abidjan devient un ''centre régional de transport maritime''

Avec un deuxième terminal, le port d'Abidjan devient un ''centre régional de transport maritime''

28 novembre 2022 à 16h13 par Karidja Konaté Abidjan

Le deuxième terminal à conteneurs annoncé de la Cote d'Ivoire est opérationnel depuis le 1er novembre, a t-on appris vendredi. La nouvelle propriété réalisée a été princialement financée par la Chine.

"Nous ne sommes plus un deuxième port. Nous devenons une plaque tournante", a déclaré André N'Doli, directeur technique du terminal, appelé Cote d'Ivoire Terminal (CIT). C'est une coentreprise entre la société française Bollore et APM Terminals de la société danoise A.P. Moeller-Maersk.

Un centre régional de transport maritime, c'est ce que devient le Port Autonome d'Abidjan avec la nouvelle mise au point d'un terminal à conteneurs pour la Cote d'Ivoire. Pour environ 596 milliards de francs CFA (953 millions de dollars), le projet a été financé à 85 % par la banque chinoise Eximbank et à 15 % par l'État ivoirien, ont annoncé des responsables vendredi où le CIT a officiellement été presenté.

Réalisé sur une superficie de 37,5 ha, le nouveau CIT doit recevoir de grands navires en provenance d'Asie, d'Europe et d'Amérique qui devaient auparavant débarquer leurs marchandises en Afrique du Sud, les transférant sur des navires plus petits pour atteindre l'Afrique de l'Ouest. Avec cette plateforme, le trafic de conteneurs du pays va augmenter jusqu'à 3 millions de conteneurs TEU, contre 1,2 million de conteneurs TEU par an, ont déclaré les autorités portuaires.

Le CIT va aussi relever des défis majeurs selon le directeur technique. Ecoutons.

Avec un deuxième terminal, le port d'Abidjan devient un ''centre régional de transport maritime''