Burkina: le chef de la junte Damiba appelle les putschistes à "revenir à la raison"

AFRICA RADIO

1er octobre 2022 à 21h06 par AFP

Le chef de la junte au Burkina Faso, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, que des militaires ont annoncé vendredi avoir démis de ses fonctions dans un coup d'Etat, a appelé les putschistes à "revenir à la raison", dans un communiqué publié samedi soir.

Dans ce texte publié sur la page Facebook officielle de la présidence, il a appelé les putschistes "à revenir à la raison pour éviter une guerre fratricide dont le Burkina Faso n'a pas besoin dans ce contexte". "Je démens formellement m'être réfugié dans la base française de Kamboinsin. Ce n'est qu'une intoxication pour manipuler l'opinion", a-t-il ajouté. Plus tôt dans la journée, les putschistes s'étaient exprimés à la télévision nationale, affirmant que M. Damiba "planifiait une contre-offensive" depuis une "base française" près de Ouagadougou. C'est la première communication officielle signée de M. Damiba depuis vendredi. Vendredi soir, après une journée de tensions à Ouagadougou au sein de l'armée, plusieurs capitaines avaient annoncé avoir démis de ses fonctions M. Damiba, lui-même arrivé au pouvoir en janvier par un putsch. L'un d'eux, le capitaine Ibrahim Traoré, a été présenté comme le nouveau chef de la junte. Mais après une nuit et une matinée calme, la situation s'est de nouveau tendue dans la mi-journée dans la capitale burkinabè. L'armée burkinabè a de son côté assuré que "les pourparlers" se poursuivaient entre les deux camps, qualifiant la situation de "crise interne".