Burkina: un soldat tué, 28 "terroristes neutralisés" dans deux opérations (armée)

AFRICA RADIO

29 août 2022 à 16h06 par AFP

Un soldat a été tué et au moins 28 "terroristes neutralisés" dimanche lors de deux opérations distinctes dans le nord et l'est du Burkina Faso, indique lundi un communiqué de l'état-major des armées.

Dimanche, "suite à des actions de harcèlement menées par des terroristes contre des postes VDP (Volontaires pour la défense de la patrie - supplétifs civils) dans les environs de Sebba (nord), le détachement militaire" de cette localité "a conduit une contre-offensive" au cours de laquelle un soldat a été tué, selon l'armée. Lors de cette contre-offensive qui "a permis de démanteler deux bases et un plot logistique terroristes, les unités ont été accrochées par des terroristes à plusieurs reprises" et "au moins 18" d'entre eux "ont été abattus et du matériel récupéré", ajoute le communiqué. Il indique que dimanche également, "les forces spéciales, appuyées par l'armée de l'air, ont lancé un assaut sur une importante base terroriste située près de la localité de Soam", dans la région de l'Est. "La base a été complètement détruite et au moins 10 terroristes ont été neutralisés. D'autres, en fuite, sont actuellement traqués par les unités engagées". De l'armement, des moyens roulants, des moyens de communication et du matériel de campement ont été récupérés, selon l'armée qui a appelé les populations à "renforcer la collaboration avec les forces de défense et de sécurité en dénonçant les terroristes qui cherchent à se fondre en leur sein". Le Burkina Faso, où des militaires ont pris le pouvoir en janvier en promettant de faire de la lutte anti-jihadiste leur priorité, est pris depuis 2015 dans une spirale de violences attribuées à des mouvements armés jihadistes affiliés à Al-Qaïda et au groupe Etat islamique, qui ont fait des milliers de morts et près de deux millions de déplacés. Plus de 40% du territoire est hors du contrôle de l'Etat, selon des chiffres officiels.