CAN2023 : Les Footballeurs africains mobilisés pour l’autonomisation de la femme

A l’occasion de la CAN2023 qui se tient en Côte d'ivoire, la ministre Myss Belmonde Dogo a lancé la campagne "Mousso Fariman" le 17 janvier 2024 au Lycée Jeunes filles Mamie Houphouët Fêtai de Bingerville. Cette campagne lancée par le ministère ivoirien de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté vise à améliorer l'inclusion sociale des jeunes filles.

CAN2023 : Les Footballeurs africains mobilisés pour l’autonomisation de la femme

20 janvier 2024 à 12h40 par Juliette Abwa V/ Africa Radio Abidjan

La campagne « Mousso Fariman », qui signifie « femme d’impact », a été lancée par le projet pour l’autonomisation des femmes et le dividende démographique en Afrique subsaharienne (SWEDD) en partenariat avec le ministère ivoirien de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté présidé par Myss Belmonde Dogo. Cette initiative, qui vise à promouvoir l’égalité des genres et l’éducation des jeunes filles en Côte d’ivoire, se tient pendant de la Coupe d’Afrique des Nations 2023 pour sensibiliser le public et mobiliser des personnalités influentes du monde du football africain dans ce projet. Pour atteindre cet objectif, la ministre Myss Belmonde Dogo a fait appel à des célébrités du football africain telles que Djibril Cissé de la France, Wilfried Bony de la Côte d’ivoire, Jonathan Pitroipa du Burkina Faso, Alassane N’Dour du Sénégal, Patrick Mboma du Cameron et Fatma Samoura, ancienne secrétaire générale de la FIFA. Ces personnalités ont apporté leur soutien à la campagne et ont participé à un panel intitulé « Comment devenir une Mousso Fariman », où elles ont prodigué des conseils précieux aux jeunes filles présentes.

Lors de la cérémonie de lancement, la ministre Myss Belmonde Dogo a souligné l’importance de cette campagne en affirmant : « C’est un combat noble pour lequel j’invite chacune et chacun à s’engager : il s’agit du combat en faveur de l’autonomisation de la femme et de la scolarisation de la jeune fille. La campagne que nous lançons vise à susciter un changement de comportement chez la femme, la jeune fille et toute la communauté ». Elle a invité tout le monde à s’engager dans ce combat qu’est l’autonomisation des femmes et l’éducation des jeunes filles en soulignant que ce changement de comportement doit impliquer non seulement les femmes, mais aussi les jeunes filles et toute la communauté. Le porte-parole des ambassadeurs du SWEDD, Alassane N’Dour, a exprimé sa fierté de contribuer à cette initiative et a encouragé les femmes et les jeunes filles à se battre pour leurs droits et à poursuivre leurs rêves. Grâce à la participation des légendes du football, cette campagne vise à créer un environnement propice à l’épanouissement des femmes et des filles dans la société ivoirienne. La campagne « Mousso Fariman » espère ainsi apporter un changement positif dans la société en offrant aux femmes et aux jeunes filles les moyens de réaliser leur plein potentiel afin de promouvoir l’égalité des genres et de permettre aux femmes et aux filles d’avoir une voix forte et une place de choix dans la société ivoirienne.

Au micro d’Africa Radio, Wilfried Bony, Patrick Mboma et Alassane N’Dour s’expriment, écoutons.

Les Footballeurs africains mobilisés pour l’autonomisation de la femme