Centrafrique: 4.800 sinistrés après l'incendie d'un camp de déplacés

Par AFP

AFRICA RADIO

Plus de 4.800 personnes sont sans abri ou sinistrées au lendemain d'un incendie d'origine accidentelle qui a ravagé un camp de déplacés dans le sud-est de la Centrafrique, pays en guerre civile depuis neuf ans, a annoncé mercredi l'ONU.

"4.803 personnes sont dans un besoin urgent d'abris, d'articles ménagers de base, de nourriture et d'eau", a annoncé à l'AFP Anita Cadonau, chargée de la communication du Bureau des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA) dans ce vaste pays d'Afrique centrale. Vingt personnes ont été blessées dans l'incendie qui a détruit ce camp de déplacés situé à Alindao, à quelque 500 km à l'est de la capitale Bangui, a-t-elle précisé. "L'incendie s'est déclaré après qu'un enfant a essayé de cuisiner avec de l'huile de palme", a déclaré à l'AFP par téléphone Philomène Dounda, préfète de la région de la Basse-Kotto, où est installé le camp. Depuis le début de la guerre civile en 2013, des centaines de milliers de personnes ont fui les combats. Début 2022, selon le dernier rapport d'OCHA, la Centrafrique compte plus de 670.000 déplacés internes et 741.000 réfugiés dans les pays limitrophes. "En 2022, 3,1 millions de Centrafricains auront besoin d'assistance humanitaire et de protection, soit 63% de la population", souligne l'OCHA. Classée deuxième pays le moins développé au monde par l'ONU, la Centrafrique a été plongée dans un conflit sanglant après un coup d'Etat en 2013. Cette guerre civile perdure mais a considérablement baissé d'intensité depuis trois ans. Une coalition de groupes rebelles, qui contrôlaient alors plus des deux tiers du pays, a lancé en décembre 2020 une offensive pour s'emparer de Bangui et tenter de renverser le chef de l'État Faustin Archange Touadéra, qui briguait un deuxième mandat. Il a été réélu et a appelé à la rescousse Moscou et Kigali qui ont massivement dépêché des paramilitaires russes - des "mercenaires" de la société privée Wagner, selon l'ONU - et des soldats d'élite rwandais. Ces forces ont reconquis la grande majorité du pays et repoussé les rebelles hors des villes mais ces derniers continuent ça et là de mener des actions sporadique de guérilla.