Consommation d'Alcool et nouvelle année

alcool

Alcool - Nouvelle année

Invités : Guillemette QUATREMERE, chargée d’études et de recherche au sein de l'Unité Addictions de Santé Publique France

Victoria LEBOULANGER,  de l'Unité Addictions de Santé Publique France 

Nicolas BONNET,  Pharmacien, directeur du RESPADD, le Réseau des Etablissements de Santé pour la Prévention des Addictions

Dr Anoh MARIN, directeur de l'Espace Médical la Pyramide à Abidjan. 

 

Avec la période des fêtes, le mois de janvier est souvent synonyme de célébrations accompagnées de consommations d’alcool, pour se souhaiter une bonne année et trinquer « à la santé » de ses proches et de sa famille. Pourtant, l’alcool n’a rien à voir avec la bonne santé.

En France, l’alcool est responsable de 41 000 décès et de près de 30 000 cancers,  il est ainsi le deuxième facteur de risque de cancer lié au mode de vie ou à l’environnement, après le tabac, selon Santé Publique France. 

Jusqu'au 31 janvier 2023, Santé publique France diffuse la nouvelle campagne « La bonne santé n’a rien à voir avec l’alcool ». Santé publique France souhaite améliorer les connaissances des Français vis-à-vis des risques pour la santé associée à une consommation d’alcool.

L'alcoolisme en Afrique est souvent ignoré. On parle d'Ebola, du sida, du paludisme, mais très peu des risques de la consommation d'alcool.

consommation d'alcool