COP27: la Chine réaffirme son engagement collectif pour le climat

AFRICA RADIO

8 novembre 2022 à 18h21 par AFP

La Chine, premier émetteur mondial de gaz à effet de serre et dont le président n'est pas venu à la COP27, a réaffirmé mardi son engagement dans la lutte mondiale contre le réchauffement climatique.

"La détermination de la Chine à participer activement à la gouvernance climatique mondiale ne reculera pas, et encore moins ne changera", a déclaré l'émissaire chinois pour le climat Xie Zhenhua à l'issue du sommet des leaders de la COP27 à Charm el-Cheikh (Egypte). Le regain de tensions entre la Chine et les Etats-Unis, les deux premiers pollueurs mondiaux, a fait craindre pour la dynamique de la lutte contre le réchauffement. Lundi, devant les participants au sommet, le patron de l'ONU Antonio Guterres les avait appelés à assumer leur "responsabilité particulière". "Cette année, les événements météorologiques extrêmes ont été fréquents avec de graves dommages sur de nombreux continents du monde. Les crises énergétique et alimentaire ont frappé le monde l'une après l'autre et le processus d'action climatique est confronté à de sérieux défis," a déclaré M. Xie. "A cet égard, le multilatéralisme, la solidarité et la coopération ont toujours été la solution à nos difficultés", a-t-il insisté. Il a vanté les actions de la Chine pour lutter contre le réchauffement, évoquant la baisse continue des prix des panneaux solaires, sa place de premier constructeur de véhicules électriques ou la baisse de moitié depuis 2005 de l'intensité des émissions, c'est-à-dire les émissions rapportées au PIB. Il a insisté sur la nécessité pour les pays développés d'accélérer la réduction de leurs émissions et de tenir leurs engagements en matière de financements climatiques pour les pays en développement, ce qui n'est toujours pas le cas. "Nous sommes prêts à travailler avec toutes les parties pour défendre le multilatéralisme afin de construire un système de gouvernance climatique mondial juste et raisonnable (...) et apporter une plus grande contribution à la réponse mondiale au changement climatique", a conclu le négociateur chinois. Plus tôt, l'émissaire américain pour le climat John Kerry avait assuré à Charm el-Cheikh que le président américain Joe Biden maintiendrait son cap dans la lutte contre le changement climatique quel que soit le résultat des élections de mi-mandat cruciales mardi aux Etats-Unis.