Egypte: grâce présidentielle pour 8 condamnés dont un journaliste

AFRICA RADIO

29 juillet 2022 à 19h51 par AFP

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a accordé la grâce présidentielle à huit condamnés dont le journaliste de gauche Hicham Fouad et un jeune chercheur Ahmed Samir, selon un membre du comité de la grâce présidentielle égyptienne.

"La grâce présidentielle accordée pour 8 prévenus" a posté sur son compte twitter l'avocat égyptien Tariq Al-Awadi, membre du comité. Parmi les graciés figure le journaliste de gauche et militant politique Hicham Fouad, condamné en novembre 2021 à 4 ans de prison pour "diffusion de fausses nouvelles". Le chercheur Ahmed Samir, condamné début juillet à trois ans de prison pour les mêmes accusations, est également sur la liste des libérés. Fouad et Samir ont tous deux été jugés par un tribunal d'exception qui ne permet pas de faire des recours. Cette annonce intervient quelques jours après la décision d'un juge égyptien de libérer l'avocat Mohammed Ramadan, en détention préventive depuis près de quatre ans pour s'être dit solidaire du mouvement social français des "gilets jaunes". Le pays le plus peuplé du monde arabe avec 103 millions d'habitants compte plus de 60.000 prisonniers d'opinion selon les ONG. Tous les regards seront braqués sur l'Egypte lors de la COP27 prévue en novembre et notamment sur son traitement des manifestants défilant pour le climat. Le régime se prépare à ouvrir un "dialogue national" censé prouver qu'il "fait de la place à tout le monde" selon les mots de ses organisateurs. En amont, il a libéré plusieurs dizaines de figures pro-démocratie qui étaient pour beaucoup en préventive bien au-delà du délai légal.