Gabriel Attal/gouvernement : " le président Macron assume la droitisation " de son 2ème quinquennat estime Olivier Rouquan

Olivier Rouquan est politologue français, enseignant et chercheur associé au CERSA, le centre d'Etudes et de Recherches de Sciences Administratives et Politiques. Il était l'invité d'Africa radio lundi 15 janvier 2024 à 07h45

Olivier Rouquan

15 janvier 2024 à 8h15 par Nadir Djennad

En France, il y'a donc un nouveau premier ministre en France, Gabriel Attal, et un gouvernement remanié. Avec des entrants, les plus importants. Rachida Dati à la culture, Catherine Vautrin au Travail, Stéphane Séjourné aux affaires étrangères.

En changeant de Premier ministre et plusieurs ministres, le président Macron montre t-il une forme de fragilité, de panne politique ? En nommant un premier ministre populaire dans les sondages, une ministre de la culture populaire aussi, le président veut il aussi surfer sur ces popularité ? Est-ce que le Premier ministre pourra affirmer son autorité auprès de poids lours de la politique comme Gerald Darmanin, Bruno Lemaire, Rachida Dati ? Olivier Rouquan répond à ces questions.

La gauche a ironisé sur le nouveau gouvernement "Sarkozy IV"

Pour Olivier Rouquan, le président Emmanuel Macron assume clairement la droitisation de son deuxième quinquennat.

Olivier Rouquan