Le prince héritier saoudien n'ira pas au sommet arabe sur les conseils de médecins (Alger)

AFRICA RADIO

23 octobre 2022 à 12h36 par AFP

Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane ne se rendra pas au sommet de la Ligue arabe prévu en novembre à Alger sur les recommandations de médecins qui lui ont déconseillé de voyager, a annoncé dimanche la présidence algérienne.

Les autorités saoudiennes, qui n'ont jusqu'à présent pas fait état de problèmes de santé de Mohammed ben Salmane, surnommé MBS, depuis qu'il est prince héritier en 2017, n'ont pas voulu commenter cette information dans l'immédiat. Dans un appel téléphonique au président algérien Abdelmadjid Tebboune, Mohammed ben Salmane "s'est excusé de ne pas pouvoir participer au sommet arabe", qui se tiendra les 1er et 2 novembre à Alger, "conformément aux recommandations des médecins qui lui déconseillent les voyages", a indiqué la présidence algérienne dans un communiqué, sans donner plus de précisions. M. Tebboune a dit "comprendre la situation et regretter l'empêchement" du prince héritier, qui est également Premier ministre du puissant royaume du Golfe, tout en "lui exprimant ses voeux de santé". L'agence de presse saoudienne officielle SPA a évoqué un appel téléphonique entre le prince héritier et le président algérien sans faire mention du sommet ni d'éventuelles recommandations de médecins. Selon l'agence, les deux dirigeants ont "passé en revue les (différents) aspects des relations bilatérales entre les deux pays" et discuté d'"opportunités pour une coopération conjointe". Agé de 37 ans, le prince Mohammed est considéré comme le dirigeant de facto de l'Arabie saoudite. Ces dernières années, des rumeurs croissantes ont circulé sur l'état de santé du roi Salmane, 86 ans, qui a été hospitalisé deux fois cette année, le plus récemment en mai, selon des informations de presse.