Maroc: des condamnés pour "terrorisme" repentis graciés

AFRICA RADIO

1er mai 2022 à 22h51 par AFP

Une trentaine de condamnés dans des affaires liées au "terrorisme" mais repentis ont été graciés par le roi du Maroc, à l'occasion de la fête religieuse de l'Aïd el-Fitr, a annoncé dimanche soir le ministère de la Justice.

29 condamnés pour "terrorisme ou extrémisme" ont été graciés "après avoir officiellement exprimé leur attachement aux constantes et aux sacralités de la Nation et aux institutions nationales, révisé leurs orientations idéologiques et rejeté l'extrémisme et le terrorisme", a indiqué un communiqué du ministère de la Justice. Ainsi, 23 graciés seront libérés, alors que les six restants verront leurs peines réduites. Le pays a lancé en 2017 un programme de réinsertion baptisé "Réconciliation" (Moussalaha) dans ses prisons, ciblant les détenus condamnés pour "terrorisme" qui souhaitent se repentir. Depuis 2002, le Maroc a démantelé plus de 2.000 cellules jihadistes et arrêté plus de 3.500 personnes accusées de lien avec des groupes islamistes radicaux. Au total, Mohammed VI a gracié 958 personnes condamnées par les différents tribunaux du pays à l'occasion de la fête de l'Aïd el-Fitr, qui marque la fin du Ramadan, mois du jeûne pour les musulmans.