Maroc: l'administration pénitentiaire rejette les critiques du père de Sébastien Raoult

AFRICA RADIO

3 août 2022 à 16h06 par AFP

Les autorités pénitentiaires marocaines ont rejeté mercredi les propos du père de Sébastien Raoult critiquant les conditions de détention de ce Français incarcéré au Maroc sur demande des Etats-Unis pour son implication présumée dans une affaire de cybercriminalité.

"Les déclarations du père du détenu en question (Sébastien Raoult) sont des contre-vérités. L'intéressé jouit à l'instar des autres détenus de tous ses droits", a indiqué à l'AFP une source de la délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR). "Contrairement à ce que prétend son père, il dispose d'un lit et partage avec sept codétenus une cellule de huit lits. Ses repas lui sont servis sur plateau", a ajouté la même source. Paul Raoult, père de cet étudiant français en informatique, avait affirmé mardi que son fils "mange par terre à même le sol" et "dort sans matelas" depuis son incarcération le 2 juin à la prison de Tiflet 2, près de Rabat. Sébastien Raoult, 21 ans, a été interpellé le 31 mai à l'aéroport de Rabat-Salé alors qu'il faisait l'objet d'une notice rouge émise par Interpol à la demande de la justice américaine, dans le cadre d'une affaire de cyberpiraterie. D'après l'hebdomadaire français L'Obs, qui a révélé l'affaire, le FBI soupçonne le jeune homme d'être membre d'un groupe de hackers - les "ShinyHunters", une référence à l'univers des Pokémon - accusés d'être "des cybercriminels prolifiques" par les autorités américaines. La firme américaine Microsoft aurait été l'une de leurs victimes. Les autorités américaines réclament l'extradition de M. Raoult pour des faits de "complot en vue de commettre une fraude et abus électronique", "fraude électronique" et "vol d'identité grave", toujours selon L'Obs. Le jeune Français risque une condamnation à 116 ans de prison aux Etats-Unis pour les faits qui lui sont imputés, selon son avocat Philippe Ohayon. Sa famille a appelé le ministre français de la Justice Eric Dupond-Moretti à faire une demande d'extradition auprès des autorités marocaines pour qu'il puisse être jugé en France. kao/fka/hj [object Object]