Afrique du Sud: retour à la normale dans les mines d'Amplats

17 janvier 2013 à 9h47 par La rédaction

RUSTENBURG (Afrique du Sud) (AFP) - (AFP)

 La situation est revenue à la normale jeudi dans les mines de platine d'Amplats à Rustenburg (nord), les employés ayant renoncé aux débrayages entamés mardi pour protester contre l'annonce de licenciements massifs en Afrique du Sud, selon la direction.

"Je peux confirmer que nos employés ont pointé et sont descendus pour prendre leur quart.(...) Tout est normal", a indiqué Mpumi Sithole, porte-parole du numéro un mondial du platine.

Les employés qui avaient commencé à débrayer dans trois puits de Rustenburg ont convenu mercredi soir de suspendre le mouvement, le temps de mener des négociations avec la direction.

Le Syndicat national des mineurs (NUM), majoritaire et proche du pouvoir, les a appelé à éviter toute grève sauvage, qui donnerait à Amplats la possibilité de les licencier sans indemnités.

Amplats a annoncé mardi un vaste plan de restructuration, prévoyant 14.000 suppressions d'emplois en Afrique du Sud.Plus que la grande grève qui a paralysé ses opérations pendant huit semaines à la fin 2012, la direction incrimine la chute des cours du platine, conjuguée à une importante hausse des coûts d'exploitation.

La grande majorité des emplois concernés serait concentrée sur les sites de Rustenburg, au coeur de la "ceinture de platine" qui fut à l'épicentre de la violente vague de grèves sauvages qui s'est abattue sur les mines sud-africaines entre août et novembre 2012.