Burkina: six militaires tués dans une embuscade dans l'Est

Par AFP

AFRICA RADIO

Six militaires burkinabè ont été tués mardi lors d'une embuscade sur la route entre Madjoari et Pama, dans la province de la Kompienga, dans l'Est du Burkina Faso, a-t-on appris de sources sécuritaires.

"Une patrouille du détachement militaire de Madjoari a sauté sur un engin explosif sur l'axe menant à Pama", a déclaré à l'AFP une source sécuritaire. L'explosion a été suivie de tirs."Au cours de cette attaque combinée, six soldats ont perdus la vie", a ajouté cette source. "Plusieurs militaires sont portés disparus", a indiqué une autre source sécuritaire, soulignant que "des renforts terrestres et aériens ont été déployés" dans la zone. "Les ratissages sont en cours pour retrouver les militaires portés disparus d'une part et d'autre part traquer les assaillants", a-t-elle souligné.Cette embuscade survient alors qu'une attaque jihadiste de grande ampleur a eu lieu samedi à Silgadji, dans la province du Soum dans le Nord, dont le bilan pourrait atteindre la cinquantaine de morts. Selon des sources sécuritaires, l'armée n'a pas encore pu rejoindre le lieu de l'attaque.Par ailleurs, "un détachement militaire a été visé par une attaque à l'engin explosif artisanal ce lundi dans la zone de Toeni", dans le nord-ouest du pays, a annoncé une source de sécurité. "Il n'y a pas eu de pertes en vie humaine mais on a enregistré quelques blessés".Le Burkina Faso, frontalier du Mali et du Niger, est confronté à des attaques jihadistes qui ont fait environ 800 morts selon un décompte de l'AFP et près de 600.000 déplacés depuis 2015.Selon l'ONU, 4.000 personnes ont été tuées en 2019 dans des attaques jihadistes dans ces trois pays.