CAN: les 149 personnes arrêtées lors des incidents

Par La rédaction

Malabo (Guinée équatoriale) (AFP)

Les 149 personnes arrêtées au cours des incidents violents de la demi-finale Ghana-Guinée Equatoriale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN-2015) ont été "pardonnées" par le président équato-guinéen Teodoro Obiang et sont "libres", a annoncé vendredi le président de la Cour suprême à Malabo.

"Nous étions prêts à faire un procès pour que vous soyez punis (...) mais le président de la République Teodoro Obiang en sa qualité du premier magistrat de la Nation et père de vous tous, vous a pardonnés et vous êtes libres", a déclaré M. Martin Ndong Nsue en présence des accusés.Le match avait été interrompu pendant près de 30 minutes en raison de jets de projectiles de la part du public local.