Centrafrique: après la destitution du président de l'Assemblée, ultimatum de l'ex-Séléka

L'ex-Séléka a donné samedi un ultimatum de 48 heures aux représentants de l'Etat centrafricain pour quitter les zones du pays sous son contrôle, a déclaré l'un de ses leaders, au lendemain de la destitution du président de l'Assemblée nationale.

AFRICA RADIO

27 octobre 2018 à 15h43 par AFP