Début des obsèques de Moussa Traoré, ancien dictateur ayant dirigé le Mali pendant 22 ans

18 septembre 2020 à 9h16 par AFP

AFRICA RADIO

Les obsèques nationales de l'ancien dictateur malien Moussa Traoré ont débuté vendredi à Bamako en présence du chef de la junte au pouvoir au Mali le colonel Assimi Goïta et d'autres ex-dirigeants nationaux, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Une fanfare mortuaire a marqué l'arrivée du corps dans un cercueil drapé aux couleurs du Mali, dans un camp militaire de Bamako, survolé par deux avions, où se déroulaient les obsèques, en présence de soldats en tenue d'apparat, selon des journalistes de l'AFP.Moussa Traoré est décédé le 15 septembre à Bamako à l'âge de 83 ans, après avoir dirigé le Mali pendant 22 ans, à la suite d'un coup d'Etat qui avait renversé en 1968 le président Modibo Keïta qui était au pouvoir depuis 1960. Moussa Traoré, alors lieutenant avant de devenir général par la suite, était devenu président de la République un an plus tard et aura exercé un pouvoir quasiment sans partage pendant plus de 22 ans.Son corps était placé vendredi près de la tribune présidentielle, en présence du colonel Assimi Goïta, chef du Comité national de salut public (CNSP), l'organe mis en place par la junte actuellement au pouvoir, en présence de centaines de personnes.Le décès de Moussa Traoré est survenu dans un contexte de nouvelles turbulences dans ce pays sahélien déjà en proie aux jihadistes. Le président Ibrahim Boubacar Keïta, élu en 2013 puis réélu en 2018, et qui avait le soutien de la communauté internationale dans sa lutte contre les jihadistes, a été renversé le 18 août par la junte qui cherche actuellement à remettre le pouvoir aux civils, sous la pression de la communauté internationale, des voisins ouest-africains notamment.L'ancien président Amadou Toumani Touré (1991-2012), qui a renversé en 1991 le président Moussa Traoré, le dirigeant de la transition en 2012 Dioncounda Traoré, l'ancien Premier ministre d'alors Cheik Modibo Diarra et des diplomates russes, participaient à la cérémonie, sous un ciel chargé et menaçant pendant cette période appelée saison des pluies.L'ancien président Alpha Oumar Konaré qui a dirigé le Mali de 1992 à 2002, après une transition consécutive à la chute de M. Traoré, était absent de la cérémonie. Aucun représentant de l'ambassade de France et de l'Union européenne n'était présent.Ces dernières années, Moussa Traoré était devenu une sorte de vieux sage que les politiciens allaient consulter.